J’ai rien à me mettre !

DSCN2199La culture, c’est bien beau, mais soyons honnête: les vetements aussi. Alors aujourd’hui, un petit billet girly, ça fera pas de mal.

Tous les matins Souvent, devant mon placard à la limite de la dépression, je geins : »pfffffffff, j’ai RIEN à me mettre ». Allez avoue, dis moi que ça t’arrive aussi, je me sentirais moins seule…

Objectivement, c’est faux bien sur vu que mon placard (et le tien je suis sûre) contient plus que ce qu’il ne devrait, mais il faut se rendre à l’évidence : tous mes vetements sont soit : 1. trop grands 2. trop petits 3. trop déformés 4. trop moches.

Moi je dis, la faute à Camaïeu.

Camaïeu qui nous apate tous les 4 matins, avec ses promos mirobolantes, et qui t’arnaque à coup de pull à 5€, jean à 10€, hauts à 6€ … Forcément, quand t’es là bas, tu tombes sur un truc qui te plait moyen (le coup de foudre modal chez Camaïeu est rare) mais tu le prends quand même parce que tu te dis « bah, à ce prix là, même si je le mets qu’une fois, c’est pas grave ». Finalement, tu ressors délestée de 70€ mais avec de quoi remplir ton placard.

Mais entre nous: Camaïeu, c’est moche. Les vetements, les formes, les couleurs sont tout ce qu’il y a de plus standard. Cherche pas l’originalité ou le petit truc en plus, y’en a pas. Puis à la première machine, le truc est déformé total. Résultat : regarde mon armoire, y’a 80% des trucs que je ne mets jamais.

Pourtant, à chaque nouvelle vague de promo, j’y vais avec l’espoir que justement cette fois ci, je vais peut être trouver la petite jupe pas chère-trop belle-pile ce que je cherchais-qui va avec tout.

Alors cette fois-ci (pour info, ils ont commencé hier l’opération « Les 10 jours » avec -20, -30 et -50%), je n’irai pas.

Euh, enfin, j’irai comme ça, pour voir… mais je laisserai ma carte bleue à la maison.

Ouais, euh, mais bon, ça serait quand même con, qu’ils fassent -50% sur le pull marinière avec les étoiles que j’aime bien, que du coup il soit à 12€ et que j’ai pas ma carte.

‘Tain, ça serait carrément con ouais. Surtout s’il reste genre un seul exemplaire de ma taille.

Bonjour l’angoisse.

Puis, c’est dangereux de pas avoir d’argent sur soi, imagine, en cas d’urgence…

Bon, ok, je suis faible : j’irai, c’est sûr, mais en essayant d’éviter l’achat compulsif et en achant si ça me plait et pas uniquement parce que c’est pas cher.

PS : J’attaque Camaieu, gentiment on est d’accord, mais j’ai rien contre eux, ça vaut aussi pour les autres magasins féminins genre Etam (quoi que la qualité est quand même meilleure chez eux). D’ailleurs, on parie que mercredi prochain ils lancent « Les jours Passions » ?

PS2 : demain, retour de la culture avec une petite chronique sur le concert de M que je vais voir ce soir… Si c’est pas du teasing ça !

Publicités